Liposculpture / liposuccion

Lors d’une liposuccion, la graisse est sucée sous la peau via de petites incisions d’un demi-centimètre. Le chirurgien ne retire que du tissu graisseux et n’étire pas la peau. Il est donc important de ne pas avoir la peau trop détendue pour un résultat optimal.
 
Liposculpture est un concept relativement nouveau. Il est semblable à la liposucion mais est réalisé au moyen de canules plus fines et grâce à une technique plus affinée. Seules une ou deux zones peuvent être traitées par intervention sous anesthésie locale. Si une plus grande liposculpture est nécessaire, le chirurgien opère alors sous anesthésie générale. Mediclinic dispose des méthodes d’anesthésie les plus sûres qui permettent au chirurgien d’enlever de plus grandes quantités de graisse par intervention.
 
Il existe différentes techniques de liposculpture. La plus simple est celle où les canules sont connectées au tuyau d’aspiration et sont manœuvrées à la main. Cette méthode est plus intense pour le chirurgien mais lui laisse cependant un contrôle assez large. La vibroliposculpture, très populaire actuellement, se fait avec une canule qui effectue des mouvements vibratoires automatiques. Le chirurgien doit donc utiliser moins de force et peut travailler plus rapidement. Cette méthode est également plus facile sous anesthésie locale vu les mouvements moins brusques.
 
La liposculpture par ultrasons
Lors d’une liposculpture par ultrasons, la canule est connectée  à une tête à ultrasons. Cette énergie transforme la graisse en liquide blanc. Son avantage est que la liposculpture peut même être effectuée dans du tissu conjonctif dense. L’appareil dispose également d’un deuxième avantage : la peau devient plus ferme vu qu’il rétrécit la peau et stimule la production de tissu conjonctif sous la peau. La liposculpture par ultrasons est la solution la plus efficace pour raffermir la peau sans cicatrice. Même les mini-liftings des seins peuvent être ainsi effectués sans cicatrice.

La liposuccion est certainement la chirurgie la plus sous-estimée. Les incisions sont très limitées, mais la zone travaillée est bien plus importante que les incisions. Cette chirurgie est très sûre, à condition bien sûr, d’être réalisée de manière très stérile et que les quantités de liquides administrés et de tissu graisseux aspiré restent dans des limites raisonnables.
 
Notre corps contient différentes sortes de tissus graisseux. Chaque sorte possède ses propriétés spécifiques :

  • Le tissu graisseux sur les hanches à hauteur de la culotte de cheval est très sensible aux estrogènes.  La culotte de cheval typiquement féminine est donc très peu sensible aux régimes. Le grand avantage est qu’une fois retiré, ce tissu graisseux ne revient jamais.
  • Le tissu graisseux du ventre consiste en un tissu de réserve. C’est une zone de liposucion très demandée. Les résultats sont très bons et se ressentent directement dans les vêtements, mais ils seront moins définitifs que pour la culotte de cheval si le patient reprend beaucoup de poids par la suite. Les zones de réserve réagissent assez bien aux régimes. La graisse de réserve se situe également à l’intérieur des cuisses.
  • Enfin, il existe le tissu graisseux structurel qui se situe plus en profondeur entre les deux tissus précités et presque partout sous notre peau. La graisse structurelle réagit également aux régimes mais beaucoup moins que la graisse de réserve. La graisse structurelle possède une texture plus ferme et doit donc être retirée de manière plus prudente et très homogène. Les zones les plus demandées de retrait de tissu structurel sont les « poignées d’amour » qui se situent sur les flancs, à hauteur de la ceinture. La graisse structurelle se retrouve également souvent sur le dos, les omoplates et les aisselles. De par la structure plus ferme de la graisse, le résultat d’une liposculpture par ultrasons est très beau.

Depuis juillet 2003, l’état Belge stipule que seuls les dermatologues et les chirurgiens (plastiques) peuvent effectuer des liposuccions. Les dermatologues sont limités à un litre par session. Les médecins généralistes, les médecins esthétiques, les stomatologues,… ne sont plus autorisés à effectuer de liposuccions en Belgique.
 
En pratique :
 
Douleur : Les zones traitées sont contusionnées et sensibles au toucher pendant les premiers jours.

Convalescence : En général, peu de gêne lors de petites liposculptures, mais plus lorsque plus de 2,5 litres sont aspirés en une seule session. La fatigue et une tension artérielle basse peuvent survenir pendant un à deux jours. Les zones traitées restent gonflées pendant une semaine. Le résultat final est obtenu après 6 semaines. Le ventre dégonfle moins rapidement. La pratique du sport ou le fait de retravailler trop vite ou trop intensément ralentira la disparition du gonflement.

Risques : Une liposculpture de moins d’un litre comporte peu de risques. Les cicatrices ou infections posent rarement problème. Des ecchymoses apparaissent mais s’estompent au bout d’une semaine à dix jours d’elles-mêmes. Des séromes peuvent apparaitre sur le ventre et lors de liposculptures étendues. Il s’agit de petites accumulations de liquide qui disparaissent d’elles-mêmes au bout de quelques semaines. Lors de liposculptures de plus de 3l, les risques d’embolie pulmonaire, d’embolie graisseuse et de sous-remplissage augmentent. C’est pourquoi nous limitons la quantité d’extraction de graisse à 2,5 à 3 litres.

Soins postopératoires : Après une liposculpture, un pansement compressif doit être porté pendant deux à six semaines. Directement après l’intervention, il vous sera demandé de boire suffisamment d’eau ou de bouillon légèrement salé. Pendant 24 heures, du liquide peut s’écouler des petites incisions. Ceci est un phénomène normal qui disparaît spontanément.
 
La liposculpture est l’une des interventions les plus populaires. Si quelques règles de base (hygiène, quantités maximales, etc.) sont respectées et si la technique chirurgicale est correcte, l’opération est très sûre et mène à une grande satisfaction des patients. Vu la récente loi qui réserve la liposculpture aux chirurgiens plastiques et aux dermatologues, la qualité des interventions va en augmentant et le nombre de complications, en diminuant.

 

Prix


Liposculpture - 1 zone 1.100€
Liposculpture - 2 zones 1.800€
Liposculpture - 3 zones (> 1L aspiré) 2.300€
Liposculpture - 4 zones 2.800€
Liposculpture - 5 zones 3.200€
Traitement à ultrasons lors de la liposculpture 600€
Anesthésie (liposculpture) 400€ - 600€
Lipofilling visage (transfert de graisse) 1000€
Lipofilling en complément à la liposculpture 600€

Partners Mediclinic