Reconstruction mammaire

Une nouvelle poitrine peut être créée après une mastectomie. L’intervention peut avoir lieu à la fin du traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie ou peut aussi être réalisée en même temps que la mastectomie. Il existe différentes techniques pour reconstruire un sein :

Prothèse mammaire
C’est la solution la plus simple si vous n’avez pas du suivre un traitement de radio- ou de chimiothérapie. Nous utilisons alors des prothèses anatomiques qui ne peuvent fuiter. Si la reconstruction n’a lieu qu’après la mastectomie, la peau doit d’abord être étirée au moyen d’un petit ballon régulièrement rempli.
 
Lambeau du muscle grand dorsal
Si vous avez suivi un traitement de radio- ou de chimiothérapie ou si les tissus sont très fins, un lambeau du muscle grand dorsal peut être utilisé, éventuellement en combinaison avec une prothèse mammaire.
 
Lambeau abdominal
De la peau, de la graisse et du muscle grand droit abdominal du ventre sont prélevés pour refaire le sein. Les ruptures de la paroi abdominale représentent alors un inconvénient majeur et fréquent. Une meilleure alternative consiste à ne prélever que les tissus adipeux (de graisse) du ventre et de laisser intact le muscle grand droit abdominal. Le lambeau est suturé aux vaisseaux sanguins de la poitrine grâce à la microchirurgie. Cette intervention est cependant longue (dure entre 8 à 14h) et est donc celle qui comporte le plus de risques.
 
Reconstruction du mamelon
Le mamelon peut être reconstruit de manière assez simple, généralement sous anesthésie générale en hôpital de jour.
 
Une reconstruction mammaire ne reproduit malheureusement jamais un résultat parfait, mais elle importe beaucoup aux yeux de la plupart des femmes. Elle leur permet de retrouver leur féminité et d’oublier un temps la maladie à laquelle elles ont été confrontées.
 

Prix


Reconstruction mammaire sur demande

Partners Mediclinic